ESPACIO DE SALUD
Gijón 985 35 15 76 | Avilés 985 520 348

Français

MÉTHODES ANTICONCEPTIVES

 

LES PLUS SÛRES

DIAPHRAGME SPERMICIDE

Il s´agit  d´un capuchon flexible qui une fois introduit dans le vagin, couvre le col de l´uterus. Il doit être toujours utilisé avec une pommade spermicide. Avant de l´introduire il faut bien l´enduire au dedans et au dehors, avec cette crème. Il s´utilise dans chaque cas de pénétration. Il doit être  mis en place dix minutes avant le coït, et y rester les huit heures suivantes. Si plusieurs  coïts ont lieu il faudra appliquer chaque fois la crème avant et compter huit heures à partir du dernier coït. Même si cela semble un peu embarassant, tout dépendra de comment s´y  prendre. Essaies de “jouer” avec et avec la complicité de ton partenaire. L´avantage essentiel de ce système est qu´il ne provoque aucun effet secondaire. Pour obtenir ton diaphragme tu devras aller au dispensaire medical. Là, on prendra tes mesures exactes et on t´indiquera la taille dont tu as besoin. Là, on te montrera comment le placer et on veillera à ce qu´il soit correctement mis.

Le diaphragme  peut t´aider à mieux connaître ton corps, et à ne pas avoir peur d´explorer ton sexe. Une fois utilisé, il faudra le laver à l´eau courante et au savon neutre, le sécher et le garder couvert de talc. Surveilles de temps à autre que l´élastique reste en bon état. Tu dois le changer tous les deux ans. Utilisé correctement, toujours accompagné des crèmes, c´est un système assez sûr quoiqu´il ne te protège pas contre les maladies de transmission sexuelles.

Il a un 80% d´efficacité.

 

 

PRÉSERVATIF

Il s´agit d´une housse lubrifiée placée sur le penis en érection. Il faut le placer de façon à laisser un espace libre au bout afin que le sperme s´y dépose. La plupart de ceux que l´on trouve en pharmacies ont un petit dépôt inclus, à cette fin.

Une fois que l´homme a éjaculé, il doit tenir la base avec le bout des doigts pour éviter qu´il se déroule et que le sperme se répande. Il doit retirer le pénis avant la fin même de l´érection. Cette méthode est pratiquement la seule qui existe pour les hommes. Il est correct qu´ils se rendent responsables aussi d´une possible grossese. L´avantage essentiel est qu´il ne presente aucuns effets secondaires.

Achètes le toujours en pharmacie et ne le laisses pas trop longtemps dans ta poche ou dans ta voiture.

Utilisé correctement il est assez sûr et de plus il est le seul qui protège del maladies vénériennes.

Son efficacité est d´un 90%.

DISPOSITIF INTRAUTÉRIN (SPIRALE)

Sont de petits objets qui s´introduisent dans l´utérus.

Ils ont trois effets:

  • Ils empéchent le passage des spermatosoïdes vers les trompes.
  • Ils augmentent la mobilité de ces dernières, évitant ainsi la fécondation.
  • En supposant qu´il y ait eu fécondation, ils évitent de nicher l´ovule.

Il est relativement sûr. C´est un gynécologue qui doit te le mettre et il restera posé entre deux et cinq ans selon la classe de DIU que tu utlises.

Les effets secondaires sont toutefois un problème. Il n´est  pas recommandé aux femmes n´ayant jamais éte enceintes, ni aux femmes ayant subi plus de cinq grosesses.

Il peut y avoir rejet une fois installé. Les trois premiers mois tes règles seront plus abondantes qu´à  l´ordinaire et voire même plus douloureuses. Ce temps passé tout redeviendra normal, quoiqu´il soit possible que tu souffres quelques pertes entre tes règles. Cela n´est pas grave.

Avant la pose du dispositif il faudra surveiller que tu n´ais aucune infection de l´utérus ou du vagin. Ton gynécologue te le mettras pendant la menstruation, s´assurant ainsi que tu n´est pas enceinte et aussi parce que le col du l´utérus est plus dilaté. Une fois le dispositif placé tu devras contrôler de façon stricte que tu ne souffres pas la moindre petite infection vaginale, car il y aura contact entre l´utérus et le vagin à travers le fil du dispositif, ce qui pourrait entraînerdes complications. Tu devras visiter ton médecin si tu ressens des brûlures vaginales ou si ton flux sent mauvais. Il ne conviendra pas d´utiliser des tampons pendant tes règles car ils pourraient s´entortiller avec le fil. Après chacune de tes règles, tu introduiras tes doigts dans le vagin afin de constater que le fil est bien à sa place, ainsi que le DIU.

C´est une méthode efficace et pratique mais qui ne protège pas contre les maladies de transmission sexuelle.

Elle a une efficacité de 95%.

LA PILULE

Deux substances composent ce médicament:

Les estrogènes et progesterone synthétiques similaires aux hormones féminines. Ces substances se répandent dans tout le corps à travers le sang, empêchant que les ovaires produisent un ovule. Il ne peut donc pas se produire de fécondation.

C´est une méthode très sûre qui ne gêne en rien les relations sexuelles. Cependant il faut tenir compte que les femmes souffrant des problèmes de circulation, ou cardiovasculaires (varices, hémorragie cérébrale…) ne doivent pas la prendre. Pas non plus celles qui ont des troubles de foie ou de vésicule, ni les diabétiques. Il faut toujours la prendre sous contrôle médical.

Elle ne protège pas contre les maladies de transmission sexuelle.

Elle est efficace au 97%.

Comment l´utiliser correctement:

  • La prendre sous contrôle médical.
  • Les boîtes contiennent 21 pastilles: il faut prendre la première le premier ou le cinquième jour de tes règles et les suivantes, chaque jour à la même heure, si possible. A la fin de l´étui, tu arrêtes 7 jours durant, date à partir de laquelle tu dois recommencer à prende l´étui suivant. Tu auras tes règles durant ces 7 jours là. Si tu oublies un jour de prendre la pilule à l´heure habituelle tu devras la prendre dans les douze heures suivantes, celle qui te correspondrait à la même heure. Si tu laisses s´écouler plus de douze heures, il n´y aura aucune garantie. Termine l´étui et utilise une méthode complémentaire ce mois-çi.
  • Durant la semaine de repos, entre boîte et boîte tu seras toujours sûre et protégée.
  • Si tu vomis ou souffres de fortes diarrhées les heures suivantes à la prise, tu devras en prendre une autre.
  • Tu devras faire savoir à ton toubib que tu prends la pilule au cas de subir une intervention chirurgicale.
  • Il existe des médicaments incompatibles avec la pilule: ampiciline (antibiotique), rifampcine (antituberculeux), barbituriques et antiepileptiques. Consulte ton  médecin. L´alcool en grandes quantités est contreindiqué car il perturbe l´action de la pilule.
  • A partir de 35 ans et spécialement chez les femmes fumeuses et obéses, cette méthode n´est pas recommandée. Il est fortement conseillé de pratiquer cette méthode sous strict contrôle medical et durant des périodes de moins de 5 ans.

LA STÉRILISATION: MÉTHODE DÉFINITIVE.

De puis juin 1983, elle n´est plus pénalisée. La stériIiisation masculine s´appelle vasectomie, quant aux femmes, on lie les trompes. Aucune de ces méthodes te protège des maladies véneriennes.

ANNEAU  ANTICONCEPTIF HORMONAL

NUVARING

est un anneau en plastique flexible:

Il libère de l´etonogestrel et etinilestradiol.

Utilisation mensuelle: 3 semaines durant, 1 semaine repos.

5,4 cm. De diamètre exterieur

4 mm. Diamètre de section transversale.

Liberation contrôlée d´hormones:

  • La membrane règle le taux de liberation hormonale.
  • Diffusion hormonale de la plus grande concentration de l´interieur de l´anneau, vers la plus petite concentration en dehors de l´ anneau.
  • Absorption vaginale.

Patron de saignée previsible= patron saignée idéale.

Saignée par déprivation pendant la semaine de repos sans épisodes de saignements irréguliers pendant le cycle.

Effet neutre sur le poids.

Bien toléré, effets mauvais au taux très bas.

De facile emploi:

  • Il s´insère et se retire facilement
  • L´efficacité de NUVARING est indépendante de la place qu´il occupe dans le vagin avec l´anneau inserté.

PATCHS ANTICONCEPTIFS

EVRA (norelgestromine/etinilestradiol) est un patchs transdermique très fin, petit et de couleur beige qui s´applique directement sur la peau et se  porte discrètement sous les vêtements. Il combine sa grande efficacité de prévention de grosesse avec l´avantage d´une seule application hebdomadaire. Il adhère parfaitement à la peau  de la femme, conservant toute son efficacité, même si cette dernière réalise des activités impliquant le contact de l´eau, de la transpiration, comme par exemple, la nage, le bain, la gymnastique, le sauna, etc…

EVRA se trouve disponible en pharmacies, sous deux formats: un contenant 3 patchs pour 1 cycle et autre contenant 9 patchs pour 3 cycles. Chaque patch doit être porté pendant 7 jours consécutifs, à la fin desquels il doit être remplacé par un nouveau ( le même jour de la semaine mais à n´importe quelle heure du jour) en renouvelant ce procéssus durant 3 semaines consécutives. On n´utilisera pas le patch, la quatrième semaine du mois (semaine libre de patchs).

Il est préferable d´appliquer le patch dans des endroits différents, d´eviter de le mettre toujours à la même place.

EVRA utilise un système transdermique qui libère de façon continuelle un progestagène (la norelgestromine) et un strogène (etinilestradiol) qui une fois absorbé par la peau, passe directement dans le courant sanguin.

EVRA – efficace et sûr. D´ après les études réalisées en Europe et aux EEUU, pour lesquelles plus de 3300 femmes ont participé avec plus de  22000 cycles menstruels, EVRA a démontré largement son efficacité à plus de 99% dans la pévention de la grosesse et son adhésion à la peau parfaite.

Les effets secondaires observés par ces études sont similaires à ceux des pilules anticonceptives.

Avantages du patch transdermique EVRA.

L´un des principaux avantages de cette méthode est qu´il s´agit d´une méthode facile à utiliser et qui n´a besoin que d`une seule application hebdomadaire evitant ainsi à la femme l`inconvénient de ne pas oublier la prise journalière de la pilule, ce qui fait que les femmes ayant choisi cette méthode anticonceptive soient plus constantes, réalisant ainsi la totalité du cycle et évitant ainsi les fameux et fâcheux “oublis”.

Un autre avantage d´EVRA  en comparaison avec les pilules anticoncptives et qu´il libère le médicament de façon continuelle et constante, ce qui provoque l´élimination des niveax maximum et minimum  observés dans l´organisme par les médicaments oraux, qui provoquent bien souvent les effets secondaires ou altérations en ce qui concerne leur efficacité.

La pésence de vomissements ou de diarrhées n´altère en rien la quantité de mécament libéré par le ce qui ne diminue ni ne gêne en rien son efficacité comme méthode anticonceptive.

Il s´agit donc d´une méthode souple, pratique de facile application qui s´adapte fort bien aux besoins actuels de la femme. Elle est employée avec grand succès aux États-Unis ot la deuxième place en méthode anticonceptive et une des plus populaires. Les femmes des pays d´Europe comme la Belgique, L´Angleterrre, La finlande, L´Autriche, La  Hollande et L´Allemagne, l´utilisent aussi avec grand succès.

DIU HORMONAL

Cette mèthode essaie de combiner les avantages de l´anticonception hormonale avec ceux du prope système intrautérin. Sa structure en forme de T est similaire à celle des diu, mais ne contient pas de cuivre, sinon un structure plastique imprégnée de sulfate de bario afin de le rendre visible aux rayons X.

Un bras  vertical promu d´un petit cylindre qui sert de réservoir de gestagène: le levonorgestrel. Son efficacité anticonceptive est comparable à celle de la ligature de trompes.

Il agit à l´intèrieur de la cavité utérine empêchant l´accès des spermatosoïdes, chez certaines femmes (pas souvent) il empêche l´ovulation.

Durant les premiers mois il altère le cycle menstruel provocant des pertes de façon irrégulière, mais une fois passés 12 mois près d´un 20% des femmes presentent une diminution ou absence de règle. Il n´y aura aucune complication au moment de retirer le diu pour récuperer la fertilité.

Cepandant le saignement menstruel ainsi que les possibles effets secondaires dérivés de la libération de levonorgestrel tels que (douleurs au niveau des seins, acnée, brusques changements d´humeur, augmentation du poids,..) réprésentent les plus gros inconvénients.

Le plus gros avantage est qu´ il diminue le saignement ce qui constitue une bonne chose pour les femmes qui souffrent de règles trop abondantes, ou qui souffrent d´un important manque de fer.

Ce genre de diu exerce une action protectrice sur l´hyperplasie endometrial pendant la thérapie de substitution hormonale et dans le contrôle de saignements abondants. Il n´est pas recommandé en cas de difficulté pour sa mise en place.

 

IMPLANTATIONS ANTICONCEPTIVES.

Actuellement deux marques sont commercialisées:

IMPLANON (Lab. Organon) et JADELLE (Lab. Schering).

Ce sont des anticonceptifs d´implantation subcutanée formés par des tiges flexibles de levonorgestrel, qui se libèrent de façon continue et offrent une très haute efficacité pendant une période de trois a cinq ans selon la marque.

L´implantation se réalise dans le bras au moyen d´une petite incision que réclame une anesthésie locales et aucun point de suture.

MÉTHODES D´INTERRUPTION DE GROSSESSE.

Les techniques d´interruption de grossesse varient selon le temps de gestation. Si l´avortement se réalise dans le plus court des délais il y aura moins de risques et de complications. L´interruption d´une grossesse  avant les douze semaines présente beaucoup moins de risques et de dangers pour les femmes qu´un accouchement, si toutefois elle se réalise dans les meilleures des conditions et par d´experts professionnels.

La technique utilisée avant les 12 semaines est la suivante:

 

MÉTHODE D´ASPIRATION

Elle s´utilise avant les dix ou douze semaines de grossesse. Elle se réalise sous anesthésie locale et n´a pas besoin d´hôspitalisation. Si elle se réalise sous anesthésie générale, l´hospitalition sera nécessaire.

MÉTHODE DE CURETAGE

C´est une méthode chirurgicale qui complète quelquefois la méthode d´aspiration pour assurer le vide total de l´utérus. D´autres fois le curetage se réalise exclusivement comme technique d´interruption  de la grossesse.

Il se fait d´ordinaire sous anesthésie générale.

MÉTHODE D´INDUCTION

Elle s´utilise pour interrompre les grossesses de plus de 14 semaines. Ce sont des techniques très complexes et l ´hospitalisation s´avère nécessaire. On utilise des substances ou des médicaments  (généralement prostaglandines) qui provoquent l´expulsion du contenu du l´utérus. Pour éviter la douleur on utilise l´anesthésie epidurale sans courir les risques d´une anesthésie générale.

RU-486 OU PILULE AVORTIVE

La découverte de la mifepristona (RU-486) est le résultat de la grande expérience et capacité d´investigation de Roussel Uclaf dans le champ des hormones stéroïdes.

Grâce au contrôle des techniques de mesures de l´affinité des stéroïdes par les divers récepteurs hormonaux, le centre de Romainville en France a pu développer en 1975, un programme d´investigation sur les stéroïdes d´activité antihormonale. Il aboutit en 1980 à la découverte de la mifepristone: un 19 noresteroïde substitué dans la position 11B.

Avec une très forte affinité pour les récepteurs de la progesterone et des glucoticoïdes , la mifrepistona se comporte comme un antagoniste compétitif de ces hormones in vitro et sur des modèles d´animaux. Cette activité aniprogesterone condura inicialement à proposer son emploi pour l´interruption de la grossesse, et plus tard à étendre ses indications à d´autres applications.

MÉTHODE CHIMIQUE:

La RU-486 de mygefyne peut être utilisée jusqu´à la 7ème semaine de grossesse, calculée à partir du premier jour de la dernière règle (plus ou moins 50 jours).

Le médicament se prend en cliniques ou hôpitaux autorisés a cet effet, toujours sous côntrole médical et souvent accompagné d´un autre produit. La RU bloque la activité de la progesterone et interrompt l´évolution de la grossesse. La seconde substance (une prostaglandine) va faciliter la contraction de l´utérus. Après les prises la femme rentre chez elle et deux jours après revient à la clinique pour prendre les prostaglandines. Elle y restera environ 2 ou 4 heures sous observation. Dans la plupart des cas l´embryon sera expulsé, voire même l´expulsion aura lieu chez elle. Comme dans le cas de la méthode chirurgicale nous conseillons fortement de passer la visite médicale chez son gynéco ou son médecin habituel environ deux semaines après avoir réalisé la méthode.

Effets secondaires:

  • Douleurs : les douleurs qui apparaissent peuvent être plus fortes que celles des règles, mais peuvent disparaitrent sans médicaments. Si elles persistent il faudra prendre un analgésique.
  • Saignement: il se produit par l´expulsion et peut être plus abondant que la règle, sa durée  en ce cas est supérieure qu´avec la thecnique  chirurgicale et peut arriver à durer plus d´une semaine.
  • Nausées: les prostaglandines qui accompagnent  la recette  peuvent provoquer des nausées et voire même dans certains cas des diarrhées.

Complications:

Inefficacité de la méthode: dans certains cas (de 3 à 5%) la technique ne fonctionne pas et donc manque de résultats il faudra recourir à  l´avortement chirurgicale, malgré tout. N´ayant obtenu aucun résultat, en aucun cas, il faudra renouveler cette méthode.

Expulsion incomplète: il faudra recourir à une intervention afin de terminer y conclure le processus avec succès.

 

Noticias y novedades

Tratamientos de belleza a precios reducidos

MICRODERMOABRASION
(Estética facial)

Mejora las manchas solares y las arrugas superficiales proporcionando una piel con un aspecto más joven y fresco.

Consultar

Contacta con Belladona

Belladona Gijón +34 985 35 15 76
Belladona Avilés +34 985 52 03 48

Si lo prefieres también puedes escribirnos desde nuestro apartado de contacto »

Plan de igualdad y compromiso

Comprometidas con la igualdad